Bienvenue.html
 
L’aromathérapie
  1. PucePrécautions


  1. Tenez les huiles essentielles hors de portée des enfants !


  1. Sans l’avis d’un aromatologue certifié, l’usage des huiles essentielles est contre-indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de 3 ans.


  1. Sauf indications, toutes les formules proposées sur ce site peuvent être utilisées dès l’âge de 12 ans.

  Dans les autre cas :

  1. enfants de 3 à 8 ans : 1/4 de la quantité totale d’huiles essentielles

  2. enfants de 8 à 12 ans : 1/2 de la quantité totale d’huiles essentielles

Attention, pour les enfants, il ne suffit pas seulement de diviser le dosage d’une préparation pour adulte, certaines huiles sont à utiliser avec précaution et d’autres sont tout simplement interdites ! Voir La Trousse des enfants


  1. La voie orale (ingestion de quelques gouttes d’huiles essentielles avec du miel, du solubilisant sans alcool (ex. Solubol), de l’huile végétale) ne sera utilisée qu’après avoir demandé conseil auprès d’un aromatologue certifié. Elle est interdite aux bébés !


  1. En cas d’allergies respiratoires, évitez d'inhaler directement les diffusions d'huiles essentielles.


  1. En massage ou friction, les huiles essentielles ne s’utilisent, en règle générale, jamais pures et doivent être diluées dans une huile végétale (huile d'amande douce, huile de pépins de raisins, huile de noyaux d’abricot…). Le dosage d’une huile de massage ne doit pas dépasser, sauf indication, une concentration de 5 %, soit 5 ml (env. 150 gouttes) pour 100 ml.


  1. En application sur le long terme, faire une pause d’une semaine toutes les 3 semaines


  1. Lors des massages, les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les muqueuses et sur les yeux. Pensez à vous laver les mains après chaque utilisation !
    En cas d’accident, ne rincez en aucun cas l’oeil avec de l’eau mais avec un corps gras ou une huile végétale neutre (huile de noyaux d’abricot, huile de cuisine…).


  1. Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes pour les peaux sensibles et créer des réactions allergiques. En cas de doute, testez au creux du coude en appliquant une goutte, laissez agir 24 heures. Attention, certaines huiles essentielles sont photosensibles (tous les agrumes : Orange, Citron, Mandarine et Angélique, Livèche, Verveine citronnée... donc pas d’exposition solaire après l’application au risque de voir apparaître des taches pigmentaires !


  1. Demandez impérativement conseil à un aromatologue certifié avant d’utiliser des huiles essentielles contenant des phénols  (Ajowan, Cannelle feuilles, Girofle, Sarriette, Thym à thymol...), des aldéhydes (Cannelle écorce, Citronnelle, Litsée citronnée, Verveine citronnée...) ou des cétones monoterpéniques (Immortelle, Romarin à verbénone, Menthe poivrée, Sauge officinale...). Les premières sont très dermocaustiques et hépato-toxiques et les dernières sont neurotoxiques et abortives.


  1. D’une manière générale, si vous recherchez un effet thérapeutique, consultez un aromatologue certifié et parlez-en à votre médecin traitant. N'interrompez jamais un traitement sans un avis médical.


  1. Pour toute utilisation d'huiles essentielles, n'oubliez pas que "le mieux est l'ennemi du bien". Sachez doser, sinon vous risquez de vous intoxiquer.

«Le mieux est l’ennemi du bien»
                                 Montesquieu

> PratiqueLa_Trousse_de_base.htmlLa_Trousse_de_base.htmlshapeimage_4_link_0